La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Theodor von SCHACHT (1748-1823)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   Jeu 7 Fév - 20:44

Theodor von Schacht était un pianiste, chef d'orchestre et compositeur allemand (Strasbourg 1748 - Ratisbonne 1823).

Citation :
Le Baron Theodor von Schacht naquit au début de l'été 1748 à Strasbourg. Après ses années d'études auprès de Küffner et de Riepel, musiciens de la cour à Rastisbonne, le jeune musicien partit en 1766 pour Stuttgart et y devint l'élève de l'italien Niccolò Jommelli (1714-1774). De nouveau à Ratisbonne à partir de 1771, Schacht put être promu, en 1773, intendant de la musique de la cour. Il tint ce poste jusqu'à sa retraite en 1805. On lui confia parallèlement la direction de l'opéra italien, de 1774 à 1778 et de 1784 jusqu'à la dissolution du théâtre de la cour en 1786.

Pendant l'été 1805, Schacht partit pour Vienne avec pour espoir de parvenir à trouver la renommée musicale dans la métropole impériale. Les rencontres avec l'Archiduc Rodolphe d4autriche, élève et ami de Beethoven, et avec l'empereur Napoléon Ier qui lui commanda six messes, furent les points forts de ce séjour. Schacht rentra en Allemagne en 1812 et mourut à Ratisbonne en 1823.

L'héritage musical du baron von Schacht n'a pas fait, jusqu'à ce jour, l'objet de recherches musicologiques particulières et il est disséminé entre de nombreuses bibliothèques en Europe. La plus grande partie des manuscrits se trouve aujourd'hui dans les archives de la maison princière Thurn und Taxis de Ratisbonne

La création de Schacht est exceptionnelle dans tous les domaines - et également dans celui de l'opéra. De belles idées thématiques alternent avec des tournures harmoniques étonnantes. Ce grand talent musical porta le musicien au poste d'intendant de la chapelle de la cour et ses efforts permanents pour amener à la musique de cour des virtuoses de renommée internationale, eut pour effet de transformer rapidement l'ensemble instrumental jadis modeste, en un orchestre de toute première qualité, à l'image de celui de la maison princière Esterhazy que dirigeait Joseph Haydn. "A partir de l'année 1773, j'ai dirigé en tant qu'intendant le département et je me flatte d'avoir porté la renommée de l'orchestre princier au plus haut niveau", ainsi s'exprimait Schacht à propos du succès de "son" orchestre. En raison de son engagement méritoire auprès d'un orchestre de cour provinciale et d'une bibliothèque musicale de grande tenue, mais aussi en raison de l'importance sociale des virtuoses qui lui étaient fidèles, il mérite une place particulière dans l'histoire de la musique.

Des concertos pour ensembles de plus de deux clarinettes sont une rareté dans la musique classique et romantique. La symphonie concertante opus 2 de Louis Alexander Balthasar Schindelmeisser (1811-1864) (pour 4 clarinettes et orchestre) est aussi unique que le triple concerto pour trois clarinettes à voix égales de Schacht. A ma connaissance, il n'existe sinon dans la musique classique, qu'un seul autre concerto pour trois clarinettes composé par Jiri Druschetzky (1745-1819).

Selon la coutume à cette époque, dans le triple concerto Schacht laisse aux solistes le choix de la distribution. Dans notre cas, il les laisse libre d'interpréter l'oeuvre avec trois clarinettes ou avec trois hautbois. Il utilise la même méthodeà nouveau pour le double concerto en un mouvement. Le fait que, dans différentes versions, Schacht prenne en considération les particulatiés de chaque instrument témoigne de ses grandes aptitudes à la composition. Certes, il exclut de telles alternatives dans ses concertos pour instrument soliste dont la parenté avec Mozart est perceptible. Avant tout, l'ensemble de sa musique pour instruments à vents semble être fortment teinté par le grand modèle viennois. Dans le triple concerto, cette vénération va si loin, qu'il ne se contente pas seulement, dans sa partition autographe achevée en 1790, d'évoquer une réminiscence du quatuor pour flûtes de Mozart, il anticipe même les thèmes fondamentaux du concerto pour clarinette KV 622.

Schacht emprunte par ailleurs, sans ses compositions pour clarinettes (15 concertos) des chemins audacieux, tant sur le plan harmonique - jusqu'à toucher à l'univers sentimental du jeune Mendelssohn - que sur le plan des hautes exigences de la technique des doigtés. Ici, il ose même utiliser, dans la partie soliste, de grands sauts d'intervalles, à la manière d'un Weber. Les cadences entièrement écrites sont totalement exceptionnelles et probablement uniques. En particulier celle pour trois clarinettes qui, avec son fugato constitue une magnifique synthèse de baroque et de classicisme. Schacht devint célèbre grâce à son concerto en si bémol majeur lorsque, avec sa variation sur la chanson française "Ah vous dirai-je, Maman", il rapproche techniquement et musicalement l'instrument soliste de Mozart. Comme celui-ci (KV 265 = 300e), Schacht consacra douze variations à ce thème qui est connu en Allemagne sous le titre "Morgen kommt der Weihnachtsmann" (Demain, le Père Noël viendra). Ce qui est remarquable dans nos concertos pour clarinettes, c'est une tendance mélancolique et triste qui revient périodiquement, et confère aux passages optimistes, une brillance toute particulière en jouant sur des contrastes.

Depuis des années j'essaie, lors de concerts et d'enregistrements, de faire mieux connaître la musique de Schacht à notre public. En tant que clarinettiste, ses compositions instrumentales m'intéressent naturellement (ainsi que les muiques harmoniques), et j'ai eu l'autorisation de les examiner dans les différentes collections d'Eichstätt, Wurzbourg, Prague, Vienne, Paris, Budapest, Rheda et non pour le moins dans celle des Thurn und Taxis. C'est pourquoi, je voudrais aussi remercier tout particulièrement la maison princière de Ratisbonne et Hugo Angerer, directeur de sa bibliothèque musicale. Sans son aide des années durant, ces enregistrements n'auraient jamais vu le jour.

Dieter Klöcker
(Traduction : Anne de Waël)

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   Jeu 7 Fév - 21:02

Le texte du précédant message est repris du livret de ce CD :



Qui mieux que Dieter Klöcker pouvait mieux nous parler de Theodor von Schacht, et plus particulièrement de son oeuvres pour clarinette(s) ?...

Ce CD reprend quatre concertos :

- Concerto en Ré majeur pour clarinette et orchestre (Allegro - Adagio - Rondo)
- Concerto en Si bémol majeur pour clarinette et orchestre (Tempo giusto - Adagio - Allegretto con variazioni)
- Concerto en Si bémol majeur pour deux clarinettes et orchestre (en un mouvement : Allegro)
- Concerto en Si bémol majeur pour trois clarinettes et orchestre (Allegro - Adagio ma non troppo - Rondo. Allegro)

Les clarinettistes qui accompagnent Dieter Klöcker sont Oliver Link et Waldemar Wandel. Le Bamberger Symphoniker est sous la baguette de Hans Stadlmair.

Ces concertos sont de véritables perles.

J'adore particulièrement le concerto pour deux clarinettes clarinet clarinet

Si j'en crois le livret, il reste 11 concertos à enregistrer. Allez, au travail, Dieter note

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
joachim
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 71
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   Dim 10 Fév - 19:44

Ces concertos, en effet, sont magnifiques. Ils me font penser à ceux de notre autre découverte, Xavier Lefevre, tu ne trouves pas ?

Vive Dieter Köckler et ses découvertes d'inconnus qui en valent la peine I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   Dim 10 Fév - 19:59

Proche de Lefèvre, oui mais un peu plus enlevé, plus gai, je trouve sunny

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Snoopy
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 364
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   Mer 13 Fév - 18:58

C'est pas mal du tout, très enjoué. J'aime bien. Surtout le morceau pour 2 clarinettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theodor von SCHACHT (1748-1823)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Theodor von SCHACHT (1748-1823)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Theodor von Schacht
» Emmanuel Aloys Förster (Foerster) (1748-1823)
» Theodor Kirchner (1823-1903)
» Sainte-Croix, Bordeaux [Dom Bédos de Celles] 1748
» Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: La clarinette classique :: Les compositeurs et leurs oeuvres-
Sauter vers: