La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)   Ven 21 Mar - 22:17

Citation :
Sonate pour clarinette et piano op.167, 1921



Camille Saint-Saëns est né à Paris le 9 octobre 1835. Enfant prodige, il écrit ses premières pièces pour piano à l’âge de trois ans et demi. La musique de chambre est un pilier essentiel de l’œuvre de Camille Saint-Saëns. Dès 1860 elle contribue plus qu’aucune autre à étayer la renaissance d’un genre si délaissé en France, ses facettes multiples témoignent de l’éclectisme de l’auteur : attachement à la solide tradition allemande, classique et romantique, que viennent renouveler une élégance, un charme, une finesse de lignes bien français, un sens de l’humour, des timbres et des couleurs qui lui sont personnels. Saint-Saëns composa de la musique de chambre dès l’âge de 5 ans jusqu’à sa mort, soit quatre-vingt ans de production ! Il composera en tout 10 sonates pour instrument et piano dont 7 survécurent.



La sonate pour piano et clarinette dédiée à Auguste Perrier fut composée en 1921. Elle comprend quatre mouvements.

Le premier mouvement : allegretto, repose sur un thème élégant à la clarinette en forme de question réponse soutenu des batteries au piano. Les ressources particulières de la clarinette : arpèges virtuoses, grands écarts de registres sont merveilleusement mis en valeur.

L’allegro animato, qui le suit, en forme de scherzo, fait preuve de plus d’audace de la part de Saint-Saëns au niveau des accords du piano qui apparaissent bien peu orthodoxes sous la plume d’un maître réputé pourtant très conservateur.
Le troisième mouvement : lent et grave repose sur le registre grave des deux instruments peut évoquer une lente procession dans un paysage d’hiver.

Dans le final : molto allegro, le babillage brillant de la clarinette est égrainé de quelques audaces d’écriture qui montrent un Camille Saint-Saëns audacieux faisant un clin d’œil à ses contemporains de 1920 : ainsi des piquantes secondes diminuées. Puis la mélodie de l’allegretto qui ouvrait la sonate reparaît avec nostalgie assurant l’unité de l’ensemble.

Source : http://www.duodarius.com/html/saint-saens.html

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Snoopy
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 364
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)   Sam 22 Mar - 19:14

Saint-Saens! On se demande ce qu'il a composé de mauvais tant on y trouve de l'excellence dans ses oeuvres. Il aurait pu écrire des musiques de film s'il était né plus tard. On sent cet esprit analytique dans ses oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 71
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)   Dim 23 Mar - 12:09

Snoopy a écrit:
Il aurait pu écrire des musiques de film s'il était né plus tard.

Mais c'est lui qui a écrit la première musique de film en 1908 : L' assassinat du Duc de Guise, son opus 128.

Concernant le groupe des 3 sonates : pour hautbois, pour clarinette, pour basson (ses opus 166 167 168) de 1921 ce sont ses toutes dernières oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)   Dim 23 Mar - 18:31

C'est ce qui s'appelle terminer en apothéose Thumleft

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Saëns - Sonate pour clarinette et piano op.167 (1921)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ferdinand Ries
» Sonate pour piano de PROKOFIEV
» La Sonate pour alto et piano ( Chostakovitch )
» Franz Danzi
» Paul Paray (1886-1979)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: La clarinette classique :: Les compositeurs et leurs oeuvres-
Sauter vers: