La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ignace Pleyel (1757-1831)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 71
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Ignace Pleyel (1757-1831)   Sam 7 Nov - 21:05

Ignace Joseph Pleyel, né le 18 juin 1757 à Ruppersthal près de Vienne, mort le 14 novembre 1831 à Paris est un compositeur, éditeur de musique et fabricant de pianos, d'origine autrichienne, naturalisé français.


Ignaz Joseph Pleyel né en Autriche ( Ruppersthal ) le 18 juin 1757. sa première éducation musicale lui est sans doute délivré par son père - lequel l'amène à Vienne à l'âge de 12 ans pour se perfectionner auprès du compositeur Jean-Baptiste Vanhal. C'est le Conte Lasilas Erdöby qui lui procure les fonds nécessaires pour étudier auprès de F.J. Haÿdn à Eisenstadt Joseph Haydn. On n'a pas de preuves d'un séjour de perfectionnement en Italie.
En 1777, Pleyel est nommé directeur de la musique de cour de son mentor, le conte Erdödy, et publie en 1782 un premier quatuor à cordes.Il est nommé en 1784 Directeur de la Musique de la Cathédrale de Strasbourg, sous les ordres de François-Xavier Richter à qui il succède comme Maître de Chapelle au décès de ce dernier en 1789.
Sa musique rivalise avec celle de son ancien professeur et ami Joseph Haydn lors de l'année qu'il passe à Londres en 1791. Les deux hommes sont comparés à distance, grâce notamment aux célèbres concerts Salomon.
Après 1795, il vit à Paris et ouvre son premier commerce de musique et une maison d'édition musicale. Désirant adapter les instruments aux exigences des compositeurs et interprètes, il conçoit, en 1802, son premier piano muni d'un échappement simple où les cordes sont frappées par un marteau et non plus pincées (comme pour le clavecin). Il en dépose le brevet en 1807.


La fabrique Pleyel à Saint Denis, avant 1903
Pleyel fonde en 1809 une manufacture de pianos florissante qui porte son nom et dont la marque est encore active de nos jours.
La tombe familiale se trouve au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
Son fils Camille Pleyel, né en 1792, devient pianiste sous Jan Dussek ; il reprend en 1825 la fabrique de pianos et la dirige jusqu'à sa mort en mai 1855. Camille fut le constructeur de la Salle Pleyel, un des hauts lieux de la vie musicale à Paris.
.
Œuvres

Pleyel a laissé de nombreuses compositions, la plupart sont instrumentales.
41 symphonies
6 symphonies concertantes
8 concertos
2 opéras (La Fée Urgèle et Iphigénie en Aulide) et
Un requiem
Un grand nombre de lieder
Musique de chambre
17 quintettes,
70 quatuors,
48 trios
64 duos
Une méthode de piano de 1797
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 71
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Ignace Pleyel (1757-1831)   Sam 7 Nov - 21:19

Pour ce qui concerne notre forum, Pleyel a composé 2 concertos pour violoncelle ou clarinette, plusieurs quatuors et sonatines avec clarinette sans compter plusieurs sextuors et octuors pour vents.

L'infatigable Dieter Klöcker a enregistré chez CPO les deux concertos et une symphonie concertante en si bémol pour 2 clarinettes et orchestre qu'il a retrouvée.

http://www.amazon.fr/Pleyel-Clarinet-Concertos-Sinfonia-Concertante/dp/B001C7D25U/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=music&qid=1257627522&sr=8-1

Je connaissais déjà les deux concertos (déjà enregistrés), et je viens d'écouter la sinfonia concertante (dite aussi "concerto double"), elle est splendide, mieux même, peut-être, que les concertos.

Qu'on se le dise

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Ignace Pleyel (1757-1831)   Dim 8 Nov - 9:44

Merci Joachim pour ce nouveau sujet.



Je connais aussi ses deux concertos pour clarinette (version avec Paul Meyer) mais son double concerto m'est inconnu...

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Snoopy
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 364
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Ignace Pleyel (1757-1831)   Mar 17 Nov - 7:18

J'ai entendu un de ses concertos a la radio il y a quelques temps. J'avais bien aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ignace Pleyel (1757-1831)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ignace Pleyel (1757-1831)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle Pleyel 2009-2010 (programme)
» Pleyel - Musique française/Pasdeloup - 21/11/09
» Radu Lupu à Pleyel
» Panorama de la symphonie française des origines à nos jours
» LSO -Davis, Znaider -Salle Pleyel - 14/11/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: La clarinette classique :: Les compositeurs et leurs oeuvres-
Sauter vers: