La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 15/6/8 - R. Strauss - Dble Ctino pour Clar, Basson et Cordes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: 15/6/8 - R. Strauss - Dble Ctino pour Clar, Basson et Cordes   Sam 14 Avr - 19:33

Le dimanche 15 juin 2008 à 20h, l'Orchestre Symphonique de la Monnaie propose au Bozar de Bruxelles

Richard Strauss : Ein Heldenleben, poème symphonique, op. 40
Olivier Messiaen : Couleurs de la Cité Céleste
Richard Strauss : le Double Concertino pour clarinette, basson et orchestre à cordes

L'Orchestre est sous la direction de Kazushi Ono; Jan Michiels au piano; Ivo Lybeert à la clarinette et Dirk Noyen au basson.

Nous avions déjà abordé ce Double Concertino ICI

Une occasion rêvée d'entendre le prince (ou l'ours) - le basson - auprès de la princesse - la clarinette clarinet Wink

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: 15/6/8 - R. Strauss - Dble Ctino pour Clar, Basson et Cordes   Ven 20 Juin - 9:21

Compte-renndu de ce concert dans La Libre Belgique :

Citation :
Un immense élan de reconnaissance
Martine D. Mergeay

Mis en ligne le 17/06/2008

Au terme d'un concert emblématique au Bozar, Kazushi Ono triomphe. Le chef sortant de la Monnaie a choisi Strauss pour boucler la boucle.
Le programme, assez marginal, était aussi très exigeant, avec "Couleurs de la Cité céleste" (1963) d'Olivier Messiaen, pour instruments à vents et percussions, dont une partie concertante de piano tenue avec brio par Jan Michiels, et deux oeuvres de Richard Strauss, le souriant "Duo concertant pour clarinette, basson et orchestre à cordes" (1947) et le colossal "Ein Heldenleben" (Une vie de Héros), composé cinquante ans plus tôt, par un compositeur déjà en pleine possession de ses moyens.

Ono avait ouvert sa première saison avec "Elektra" de Strauss, six ans plus tard, il s'en va sur la musique de ce même Strauss dont il parviendra, une nouvelle fois, à dégager un maximum de couleurs, de brillance, de puissance, sans quitter l'élégance et le style qui caractérisent tout son travail.

Autant Messiaen se présenta comme une suite de déflagrations éclatantes, avec, face aux percussionnistes électrisés, le magicien Ono lançant ses sorts, autant le concertino de Strauss se glissa voluptueusement dans le flux mélodique des cordes, rehaussé par le dialogue volubile des vents solistes. D'un côté comme de l'autre, une très grande virtuosité - de l'orchestre, des solistes (nombreux) et du chef -, mais indéniablement une inspiration plus ardente chez Messiaen que chez un Strauss résolument léger (sauf pour les solistes), avec ses enchevêtrements infinis de phrases charmeuses...

Une vie de héros

Quarante minutes d'une venue, en deuxième partie, pour décrire le héros, sa vie, son oeuvre, dans un somptueux poème symphonique à rebondissements. Ono dirigeait de mémoire, mieux : "par coeur". Il fit se dérouler cette orgueilleuse biographie comme l'histoire de chacun, dans la miniature comme dans la fresque, dans la compassion comme dans la violence, cédant le discours de l'amour à Tatiana Samouil, sa Konzertmeister, dans la large section concertante décrivant "la compagne du héros", pour reprendre le combat de plus belle, consacrer la victoire et arriver, enfin, à l'apaisement.

A lui seul, le concert méritait la réaction la plus chaleureuse mais les vingt minutes d'ovation adressées au chef par une salle debout et un orchestre résolument assis exprimaient avant tout une immense reconnaissance à celui qui quittera La Monnaie à la fin du mois (pour reprendre les mêmes fonctions à l'Opéra de Lyon), reconnaissance à l'artiste inspiré, au professionnel performant, au guide infaillible, à l'ami. Reconnaissance et adieu. On se consolera en se rappelant que "c'est quand tout va bien qu'il importe de changer...", en espérant que ledit changement se concrétise rapidement avec la nomination concertée d'un successeur et en mesurant qu'avec le TGV, Lyon est à 4h30 de Bruxelles.

Source : La Libre

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
 
15/6/8 - R. Strauss - Dble Ctino pour Clar, Basson et Cordes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heinrich Baermann
» Henri Brod
» Slide pour un quatuor à cordes
» Conradin Kreutzer (1780-1849)
» Réglages : Action, courbure...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: Concerts :: Concerts-
Sauter vers: