La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Clarinette au XXème Siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: La Clarinette au XXème Siècle   Dim 22 Avr - 14:02

Le XXème Siècle

La première moitié du XXème siècle.

Le système BOEHM est connu et apprécié dans le monde entier. Plusieurs tendances :

* Des essais sont effectués pour ajouter des clés afin d'obtenir des quarts de tons
* En 1949, naissance du système appelé "double-Boehm" (dont la carrière fut très courte)
* Appliquant les découvertes techniques les plus récentes, les grandes Maisons ont surtout comme souci d'améliorer sans cesse le système BOEHM pour obtenir si possible de meilleurs résultats sur les plans de la technique, de la justesse, de l'émission,...

La seconde moitié du XXème siècle.

Alors que les grandes firmes continuent dans la même voie (améliorer le rendement du système BOEHM), le clarinettiste Joseph MARCHI, professeur au Conservatoire de Musique de Marseille, met au point un système qui, tout en gardant la technique du système BOEHM, permet - grâce à quelques clés supplémentaires - d'obtenir une étendue beaucoup plus grande. Il confie la réalisation de cet instrument à la Maison SELMER.



La facture des clarinettes au XXème siècle.

Le système BOEHM prédomine nettement.
Toutefois existent ou subsistent d'autres systèmes dont l'importance paraît secondaire.
Ainsi, il y a une cinquantaine d'années, on pratiquait en Angleterre le système CLINTON qui est basé sur le même principe que le BARRET ACTION de la Maison Albert de Bruxelles (avec une clé de résonance pour le "Fa fourche".
Quelques anciennes marques anglaises ayant été modernisées sont encore jouées : LOUIS, RUDALL et CARTE.
Les clarinettes HAMMERSCHMIDT (Autriche) et VEBEL (Allemagne de l'Est) qui n'ont pas repris le système BOEHM sont encore quelque peu utilisées de nos jours.
Une nouvelle invention aurait pu révolutionner la clarinette, son jeu, son étude et même le monde musical. KHOLER met au point une clarinette permettant de jouer les quarts de ton. Cet inventeur travaillait à Graslitz (Hongrie) pour la Maison KOHLERT U SOHNE. le compositeur Vichnegradsky situe cette invention vers 1905 et d'autres spécialistes la situent vers 1920. Construite en très petites séries, cette clarinette est d'une technique extrêmement compliquée (sept clés dont deux avec rouleaux à articuler avec l'auriculaire de la main gauche, trois clés destinées à l'auriculaire droit, cinq clés de cadence et une clé pour le pouce de la main droite).
A notre connaissance, il faut attendre 1948 (brevet déposé en mai 1948) pour voir apparaître un nouveau système, la clarinette "double BOEHM", inventée par HOUVENAGHEL", installé en France, mais d'origine belge.
Ce système supprime les difficultés de doigté lorsque l'on aborde les passages qui se situent de part et d'autre du Do aigu .
De plus, la correspondance entre les deux principaux corps de l'instrument disparaît et il est possible de produire certains harmoniques 5 que l'on ne peut obtenir avec les systèmes BOEHM et OEHLER. On joue avec les mêmes combinaisons de doigtés à la main droite et à la main gauche (il s'agit des index majeurs et annulaires).
Mais pour jouer de cette clarinette, les clarinettistes doivent réapprendre leur instrument. Si l'avantage avait été plus important, nous croyons très sincèrement que progressivement les clarinettistes se seraient imposé ce travail.
Un nouveau système vient de voir le jour ou plutôt un système complémentaire au système BOEHM. En septembre 1971, Joseph MARCHI, professeur au Conservatoire de Marseille, dépose son premier brevet.
La combinaison qu'il met au point a un très net avantage sur le système double BOEHM car d'une part, il garde les mêmes doigtés que le système BOEHM (l'interprète peut jouer comme il en a l'habitude si tel est son souhait) et d'autre part, s'il le désire, il peut appliquer le jeu proposé par MARCHI.
Dans ce cas, l'étendue de l'échelle sonore est plus grande puisqu'il est possible de produire la série des cinquièmes sons harmoniques (à l'exception du sol aigu pour lequel MARCHI a ajouté un petit mécanisme afin de compléter la série des sons 5).

Dans le futur.

Quelle que fut l'ingéniosité que déployèrent les novateurs, LEFEVRE, ROMERO, BLANCOU et GUYSSENS, entre 1845 et 1852 dans le but de maintenir les anciens doigtés, tout en profitant des avantages des anneaux mobiles, ils ne réussirent pas à faire adopter leurs inventions. En sera-t-il de même du système MARCHI ?
Il est difficile d'être prophète en cette circonstance, mais tout ce que l'on peut dire à l'heure actuelle, c'est que ce type de clarinette étant plus lourd qu'une clarinette normale, il est difficile de la faire adopter par les instrumentistes car elle demande une remise en question complète. Les clarinettistes ne sont peut-être pas disposés pour le moment, à prendre plusieurs semaines pour s'adapter à cet instrument. C'est très certainement la raison de l'échec du système Marchi. Peut-être l'avenir donnera-t'il donc raison à cet homme dont les recherches ont fortement contribués à l'évolution dans la connaissance de l'instrument.
La clarinette mise au point par KLOSE et BUFFET offre de grandes possibilités expressives. Sans nuire à ses qualités, bien que sa sonorité soit différente, le système MARCHI ouvre d'autres perspectives (Voir le schéma ci-dessus).
Comme leurs ancêtres les chalumeaux, les clarinettes forment une famille.
Autour de la grande clarinette en Si bémol (la plus jouée) ou en La, se groupent différents types étagés tout au long d'une échelle sonore dont l'étendue couvre environ 7 octaves de 29 à 3322 vibrations.



Chaque espèce présente le même doigté et une étendue équivalente ou presque, seule la forme varie. Les instruments aigus sont les plus courts, les graves s'adjoignent un pavillon recourbé en métal comme certains saxophones.

Source : http://users.skynet.be/LC/Clarinet/Histoire/Hist2.htm#XX, avec l'aimable autorisation de Laurent Calomne

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
lou
Allegretto
Allegretto
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 33
Localisation : 17
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Sam 4 Juil - 20:37

Qu'appelles-tu des "clés de cadence" et un "fa fourche"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Dim 5 Juil - 15:32

J'ai repris cet article d'un autre site (avec l'autorisation de son auteur).

Sauf erreur de ma part, les clés de cadence sont celles qu'on peut actionner avec l'index droit sur le côté de la clarinette.

Pour le Fa fourche, je suppose qu'il s'agit du Fa# fourche Wink

Si je me plante, ClarManiac me corrigera certainement Wink

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
lou
Allegretto
Allegretto
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 33
Localisation : 17
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Dim 5 Juil - 18:48

Du Fa# fourche... scratch

Pour les clés de cadence, je vois (pas pourquoi "de cadence", mais je vois desquelles il est question) ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Lun 6 Juil - 7:58

Tu bouches les trois trous avec ta main gauche et le premier avec la main droite : Si bémol (dans le grave) ou Fa dans l'aigu.

Tu ajoutes la petite clé à actionner avec l'annulaire droit et cela donne : Si naturel dans le grave et Fa# dans l'aigu Wink

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
lou
Allegretto
Allegretto
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 33
Localisation : 17
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Lun 6 Juil - 9:16

Idea Haaaaa ! ... ... ... J'y étais pas du tout ! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clarbasse
Lento
Lento


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: clés de cadence   Mar 7 Juil - 7:23

explication (pour lou) : on utilise parfois le mot "cadence" pour désigner le trille ; les "clés de cadence" sont donc des "clés de trille", et c'est effectivement ce à quoi elles servent le plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou
Allegretto
Allegretto
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 33
Localisation : 17
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   Mar 7 Juil - 8:41

D'accord ! Merci beaucoup ! Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Clarinette au XXème Siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Clarinette au XXème Siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mélodie française du XXème siècle.
» Vos compositeurs français préférés au XXème siècle
» Y a-t-il des compositeurs de génie au XXème siècle?
» BT 168 Musique symphonique du XXème siècle
» Les grands chefs d'oeuvres pour piano solo du XXème siècle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: La clarinette et instruments proches :: Histoire de la clarinette et instruments proches-
Sauter vers: