La clarinette dans la musique classique

Compositeurs - Oeuvres - Interprètes - Histoire - CD-DVD-Livres-Partitions - Concerts
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stadler
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1328
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)   Dim 15 Avr - 19:49

Till l'Espiègle op. 28 (En allemand Till Eulenspiegels lustige Streiche : les farces joyeuses de Till l'espiègle) est un poème symphonique écrit par Richard Strauss en 1894-1895.

Chronologiquement, l'œuvre se situe au milieu des pièces symphoniques du musicien, entre Mort et transfiguration et Ainsi parlait Zarathoustra, bien avant ses opéras majeurs.

La première eut lieu à Cologne le 5 novembre 1895 par l'orchestre du Gürzenich de Cologne sous la direction de Franz Wüllner.

Cette musique reprend le thème du héros allemand, ce dernier étant représenté par le cor d'harmonie et la clarinette. La structure de la pièce reprend celui d'un rondo.

L'œuvre est d'une seule pièce et son exécution dure environ quinze minutes. La partition comprend cependant une série d'annotations de la main du musicien pour décrire chaque motif :

* Il était une fois un bouffon coquin
* nommé Till l'Espiègle.
* C'était un malicieux lutin
* parti vers de nouvelles facéties.
* Attendez un peu, peureux !
* Hop ! à cheval à travers l'étalage des marchandes de poissons.
* Il court avec des bottes de sept lieues.
* Caché dans un trou de souris.
* Déguisé en pasteur, il sent l'onction et la morale...
* Toutefois, le vaurien se révèle par son gros orteil.
* Mais comme il se rit de la religion, il ressent soudain une peur panique de la mort.
* Till chevaleresque et échangeant des grâces avec de charmantes jeunes filles.
* Il leur fait la cour.
* Un refus élégant est aussi un refus.
* Jure vengeance contre la race humaine.
* Thème des philistins.
* Après avoir démontré aux philistins quelques thèses plutôt monstrueuses, il les abandonne, ébahis, à leur sort.
* Grimace lointaine.
* Chanson de Till.
* Le tribunal.
* Il sifflote nonchalamment.
* Sur l'échafaud.
* Il pend, l'air lui manque, un dernier spasme, Till a vécu.

Source : Wikipédia

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz

Clarinette Sib - Buffet Crampon RC
Clarinette La - Leblanc LL
Clarinette Basse au Mib - Buffet Crampon Prestige
Saxophone Alto - Yamaha YAS 475
Saxophone Baryton au La - Yamaha YBS 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr
joachim
Allegro
Allegro
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 71
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)   Mar 17 Avr - 18:19

Je ne sais pas si on peut vraiment conclure en disant "Till a vécu". On entend son thème en coda, comme un dernier clin d'oeil. Il est vraiment mort, ou c'est encore un tour de pasee-passe ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro
Adagio
Adagio
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 47
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)   Mer 18 Avr - 7:16

Le classique indispensable pour tous les amateurs de cors, c'est d'ailleurs un corniste rencontré au lycée qui me l'a fait découvrir pour ma part... Wink

ça aussi c'est pas facile à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Till l'Espiègle (Richard Strauss) (1895)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R. Strauss - Oeuvres a cappella
» Johann Strauss Père (1804-1849)
» La femme sans ombre de Strauss et Hofmannsthal
» Clara Haskil (1895 1960)
» Richars Strauss - Don Juan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La clarinette dans la musique classique :: La clarinette classique :: Les compositeurs et leurs oeuvres-
Sauter vers: